lun. Sep 26th, 2022

CBD

Qu’est-ce qu’une douleur et comment se produit-elle ? Il s’agit d’une sensation désagréable indiquant une lésion dans votre corps. Il existe différents types de douleur, allant d’un léger mal de tête après une dure journée de travail à une douleur aiguë sévère comme l’appendicite.

La douleur peut être décrite comme un coup de poignard, une pulsation, une douleur, un pincement, et de bien d’autres façons encore. La description de la douleur aide les médecins à diagnostiquer une maladie. Parfois, la douleur provoque d’autres symptômes désagréables comme des nausées, des vertiges et des faiblesses. En outre, la douleur à long terme affecte notre état émotionnel, nous rendant furieux, anxieux ou déprimés. Elle peut changer votre mode de vie, avoir un impact négatif sur votre travail, vos loisirs et vos relations.

Les différents types de douleur
La douleur peut être aiguë ou chronique. En général, la douleur aiguë est plus grave et de courte durée que la douleur constante. Elle peut être causée par une lésion des tissus en cas de blessure ou par des maladies telles que l’ulcère gastrique, l’appendicite, la pancréatite, différents types de cancer, et bien d’autres. La douleur chronique va de légère à sévère et dure longtemps. Elle est généralement causée par des maladies qui nécessitent un traitement constant.

La douleur est souvent classée selon les catégories suivantes :

Douleur neuropathique qui transmet une sensation des traumatismes graves au système nerveux périphérique qui relie le cerveau et la moelle épinière au corps. Elle peut être décrite comme une douleur semblable à un choc électrique, suivie d’un engourdissement ;
La douleur inflammatoire est une douleur aiguë ou lancinante provoquée par une blessure ;
La douleur centrale est généralement causée par des tumeurs, un abcès, un infarctus et une hémorragie dans le cerveau et la moelle épinière. La douleur centrale varie de légère à extrêmement sévère. Elle est souvent décrite comme une sensation de brûlure, de douleur et de pression.

Pourquoi ressentons-nous de la douleur ?
Nous ressentons la douleur lorsque les nerfs responsables de la détection des blessures envoient des signaux le long de la moelle épinière vers le cerveau. Ces nerfs sont appelés nocicepteurs. Lorsque les messages des nerfs sont reçus, le cerveau décide comment réagir. Pour être plus précis, examinons la situation suivante. Vous touchez une surface chaude. Que se passe-t-il ensuite ? Un message voyage à travers un arc réflexe dans la moelle épinière et provoque une contraction immédiate des muscles. En raison de cette contraction, vous éloignez une main de la surface chaude pour éviter une brûlure. La contraction des muscles se produit avant que le message n’atteigne le cerveau. Lorsqu’il transmet finalement l’information au cerveau, vous ressentez une douleur.

Les gens ressentent la douleur différemment. Alors qu’une personne peut ressentir une légère douleur à court terme, une autre peut être à l’agonie après avoir subi la même blessure. La tolérance et les seuils diffèrent également d’une personne à l’autre. Ils dépendent d’un ensemble complexe d’interactions entre vos nerfs et le cerveau.

Lorsque les signaux d’une blessure atteignent le cerveau, celui-ci commence à libérer une substance chimique appelée dopamine, qui aide à soulager la douleur. Cependant, cela ne suffit pas à réduire une douleur intense. Dans ce cas, des médicaments efficaces doivent être pris.

CBD contre opiacés
De plus en plus de chercheurs recommandent de passer des analgésiques opiacés à la CDB. Pourquoi ? Les analgésiques agissent sur le système nerveux périphérique ou le cerveau pour soulager la douleur. Votre corps rejette également des opiacés naturels qui contribuent à réduire la douleur. Lorsque les analgésiques narcotiques sont absorbés dans le sang, votre corps sent qu’une augmentation des opiacés est venue de l’extérieur et cesse de produire les siens. Par conséquent, la dépendance aux analgésiques progresse. Si vous arrêtez de prendre des opioïdes, les symptômes de sevrage apparaissent.

De plus, les opiacés désactivent la moelle épinière et diminuent le niveau de globules blancs, ce qui empêche votre corps d’avoir des infections. Des quantités incontrôlées d’analgésiques peuvent même entraîner la mort.

Les analgésiques peuvent causer de graves problèmes de santé. Les patients qui ont pris des opiacés régulièrement pendant 6 ou 7 jours risquent de souffrir d’hypertonie. La plupart des analgésiques non stéroïdiens réduisent la production de prostaglandines E2 et I2, qui dilatent les vaisseaux sanguins. Cela peut entraîner une rétention d’eau et une augmentation de la pression artérielle. L’hypertonie est l’une des causes les plus fréquentes de crise cardiaque, d’insuffisance rénale, d’insulte et de coagulation.

Les opiacés provoquent souvent des problèmes de digestion : on peut ressentir des nausées, des ballonnements et un ulcère gastroduodénal actif. Les analgésiques non stéroïdiens affectent le sens de la vision en raison de la sécheresse oculaire et de la déshydratation des tissus. De fortes doses d’opiacés provoquent souvent des bourdonnements d’oreilles, une calcination des reins, des dépressions nerveuses, des allergies, de l’asthme et même des convulsions.

Par rapport aux opiacés, le CBD est un composé naturel non toxique extrait des plantes. L’étude publiée en 2017 dans le Journal of Drug and Alcohol Dependence a prouvé que le CBD ne présentait aucun signe de dépendance. Les chercheurs ont découvert que même des doses élevées de CBD (jusqu’à 1 500 mg par jour) sont bien tolérées par les patients. Le CBD n’altère pas les fonctions motrices ou psychologiques et n’affecte pas la pression sanguine ni le rythme cardiaque.

Le cannabidiol est couramment utilisé dans le traitement de la sclérose en plaques. Il s’agit d’un type d’inflammation qui affecte les cellules nerveuses du cerveau et de la moelle épinière. Les patients ressentent de fortes douleurs en raison des spasmes musculaires. La consommation régulière de CBD contribue à les réduire et à soulager la douleur. En outre, le CBD aide les patients souffrant d’arthrite à vivre pleinement leur vie.

Le cannabidiol est devenu l’un des traitements les plus efficaces contre la migraine. La migraine est un mal de tête grave qui touche un ou les deux côtés de la tête et qui peut durer entre 4 et 72 heures. Elle peut s’accompagner de ce que l’on appelle une aura : des éclairs de lumière, des points aveugles et d’autres changements de vision ou des picotements dans la main ou le visage. Selon la Fondation pour la recherche sur la migraine, la migraine est la troisième maladie la plus répandue dans le monde, touchant environ un milliard de personnes. Les causes de la migraine ne sont toujours pas claires. Cependant, il est prouvé que certains patients souffrant de migraine ont des taux de sérotonine déséquilibrés. Un faible niveau de ce neurotransmetteur peut entraîner une expansion des vaisseaux sanguins qui provoque une crise de migraine. La recherche sur le cannabis et les cannabinoïdes a prouvé que le CBD peut soulager les maux de tête en augmentant le niveau de sérotonine dans le cerveau

 

Il est aujourd’hui facile de trouver du CBD Suisse.

HUILE CBD : L’HUILE DE CANNABIS ET SES BIENFAITS POUR LA SANTÉ

Ces dernières années, de nombreux magasins ont vu le jour pour vendre de l’huile de CBD ou de l’huile de cannabis. Si elles vous intriguent et que vous voulez comprendre les raisons d’un tel succès, cet article est pour vous !
L’huile de cannabidiol (huile de cannabis), également connue sous le nom d’huile de CBD, est extraite du cannabis, mais elle ne doit pas être confondue avec l’huile de chanvre. L’huile de CBD devient de plus en plus populaire en raison de ses nombreux avantages pour la santé. Mais ce n’est pas tout, il trouve un large champ d’étude dans le domaine des cosmétiques, notamment en Suisse, où plusieurs sociétés cosmétiques ont commencé à l’utiliser. Pour l’extraction du CBD des plantes de cannabis, une extraction chimique est généralement utilisée pour prélever les cannabinoïdes et d’autres composés bénéfiques tels que les terpènes et les flavonoïdes. En plus de ces extraits, l’huile MCT, dérivée de la noix de coco, est ajoutée pour servir de support et renforcer les effets bénéfiques.

Le succès des produits à base d’huile de cannabis dépend de ses propriétés relaxantes et analgésiques. De nombreuses études ont en effet démontré l’efficacité des cannabinoïdes dans le traitement des symptômes du cancer, dans le contrôle des états d’anxiété, dans la gestion de maladies comme l’épilepsie et la maladie de Parkinson. Cependant, pour saisir tout le potentiel de l’huile de cannabis, il est important de savoir ce qu’elle est et quelles sont les caractéristiques de chaque type de formulation.
Allons-y et découvrons-le ensemble !
Qu’est-ce que l’huile de cannabis ?
L’huile de cannabis est un terme générique désignant tout type d’extrait de la plante de cannabis. Les extraits de marijuana et de chanvre font partie de cette famille. L’huile brute est extraite de la plante de cannabis, car elle est très riche en substances bénéfiques pour le corps, telles que :

  • Vitamines,
  • Minéraux,
  • Acides gras essentiels,
  • Terpènes,
  • Des flavonoïdes,
  • Les cannabinoïdes.

Étant un produit naturel, la composition chimique de l’huile varie d’une plante à l’autre et peut être influencée par les méthodes d’extraction et de traitement qu’elle subit. C’est pourquoi, en plus des substances décrites, il peut en contenir d’autres. L’extraction de l’huile de cannabis peut se faire à partir de la plante séchée ou fraîche et le résultat est un produit très dense. Les parties de la plante utilisées sont très importantes car selon que la substance est extraite des feuilles ou des graines, les substances contenues changent. Seul l’extrait de la plante et des fleurs est appelé huile de cannabis, tandis que la substance issue de la transformation des graines de chanvre est appelée huile de graines de chanvre. L’huile de cannabidiol (huile de cannabis) est également connue sous le nom d’huile de CBD. Le CBD est en fait le principal cannabinoïde non psychoactif présent dans la plante de cannabis. Le cannabidiol est une substance très différente du THC, qui est responsable des effets psychoactifs de la plante.

Combien de types d’huile de cannabis existe-t-il ?

Les personnes inexpérimentées ont tendance à mettre tous les extraits de cannabis dans le même panier, comme s’il s’agissait du même produit. En réalité, il existe des différences substantielles entre l’huile de cannabis, l’huile de chanvre, l’huile de graines de chanvre, l’huile de marijuana, l’huile de THC ou l’huile de CBD.
Huile de chanvre
L’huile de chanvre, également connue sous le nom d’huile de cannabis ou d’huile de CBD, est très riche en CBD alors qu’elle a une faible teneur en THC. En raison de sa faible teneur en THC, il peut être utilisé pour de nombreux produits commerciaux de manière légale. Les produits à base d’huile de chanvre sont consommés quotidiennement dans le monde entier en raison des avantages naturels qu’ils procurent. Ce produit peut être pris pur ou dans des préparations telles que des teintures, des liquides, des capsules, des produits de soins de la peau et des cheveux.
Huile de graines de chanvre
Bien qu’il soit facile de se tromper, il est bon de préciser que l’huile de chanvre et l’huile de graines de chanvre sont des produits très différents. En effet, contrairement à l’huile de chanvre, les cannabinoïdes ne sont pas présents dans l’huile de graines de chanvre. L’huile de graines de chanvre est extraite des graines de la plante et est considérée comme un superaliment, car elle est riche en vitamines, minéraux, acides aminés, fibres, acides gras oméga-3 et oméga-6. Il est pressé à froid et son goût rappelle celui des noisettes.
Son utilisation principale est donc en cuisine, comme condiment pour les sauces et les salades.
Huile de marijuana, huile de THC, huile de haschisch
Ces termes désignent un produit semi-solide fabriqué à partir de la résine de la plante de cannabis, la marijuana ou le haschisch. Il ne s’agit donc pas d’une huile au sens propre du terme, mais d’une huile de résine. La caractéristique de ces huiles est la présence de niveaux élevés de THC et elles peuvent être utilisées à des fins médicales ou récréatives. Ils sont appliqués localement, par vaporisation ou consommés par voie orale.

Quelle est donc la différence entre l’huile de THC et l’huile de CBD ?

Huile de CBD
La principale caractéristique de l’huile de THC est qu’elle contient du tétrahydrocannabinol. Cette substance, dans de nombreux pays du monde, est considérée comme un stupéfiant et c’est pourquoi vous ne pouvez pas l’utiliser. L’huile de THC est un extrait de cannabis thérapeutique ou récréatif et est choisie pour ses effets récréatifs ou pour traiter des problèmes tels que l’insomnie ou la douleur. La formulation préférée des utilisateurs est le cannabis liquide, qui est moins nocif que la fumée et plus facile à doser.

Le CBD, donc l’huile de CBD ou l’huile de cannabis, est en revanche un ingrédient actif différent du THC et est choisi pour des raisons très différentes de l’huile de THC. Elle peut être extraite des fleurs de la plante cannabis sativa, également connue sous le nom de chanvre industriel. Pour produire de l’huile de CBD, vous devez ajouter une huile de support qui peut être un autre type d’huile végétale comme l’huile de chanvre, l’huile d’olive ou l’huile de coco. Ceci est utilisé pour augmenter la biodisponibilité de l’huile, donc la rapidité et l’efficacité, et pour varier la saveur.
Huile de CBD

On distingue l’huile de CBD :

  • Huile de CBD à spectre complet
  • Huile de cbd à spectre complet.

Ce dernier contient d’autres cannabinoïdes tels que CBDA , CBC , CBGA , CBN et CBCA, des flavonoïdes et des terpènes. Nombreux sont ceux qui pensent que ces substances agissent ensemble, créant ainsi un “effet d’entourage”, qui entraîne un résultat renforcé par l’action synergique des différents éléments. Petite précision : l’huile CBD full Spectrum contient également un faible pourcentage de THC (moins de 0,2 %) et bien qu’elle contienne un faible pourcentage de THC, elle ne provoque pas d’effets psychotropes. CBD isolé, une formulation pure à 99 % et exempte de cannabinoïdes, de flavonoïdes et de terpènes. Cette formule n’a pas d’effets psychotropes, pas de goût ou d’odeur forte, mais elle est moins efficace que l’huile de CBD à spectre complet ou à spectre entier. La principale différence, entre l’huile de THC et l’huile de CBD, réside donc dans la psychoactivité de l’huile. La première est donc destinée à des usages thérapeutiques et est illégale dans de nombreux pays en raison de ses effets psychotropes. Alors que l’huile de CBD est légale et a de nombreux usages bénéfiques.

Comment utiliser l’huile de cannabis

Les huiles de cannabis peuvent être prises par voie orale ou vaporisées au moyen d’un appareil portable. Ce dernier, également connu sous le nom de dag rib, chauffe les huiles afin qu’elles libèrent des cannabinoïdes et des terpènes. Afin d’évaluer quelles sont les bonnes quantités à prendre, vous devez tenir compte du fait que les huiles de cannabis contiennent une plus grande quantité de cannabinoïdes que les fleurs. En outre, des facteurs tels que le poids, la symptomatologie, la formulation et la concentration du produit, le système endocannabinoïde et la chimie du corps doivent être pris en compte pour un dosage correct. Un dosage élevé d’huiles contenant du THC peut créer des états d’anxiété, de somnolence et de malaise physique. Si un excès d’huiles riches en CBD stimule le corps et l’esprit, il augmente la sensation de faim et peut donner de la somnolence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code