lun. Sep 27th, 2021

Catégorie : Blépharoplastie

La blépharoplastie est une opération qui peut apporter des avantages indéniables tant sur le plan pratique qu’esthétique. Le blépharocalasis des paupières supérieures et inférieures, en effet, non seulement génère des gonflements et des accumulations de graisse gênants et pas toujours esthétiques, mais peut également compromettre le bon déroulement de la fonction visuelle. Toutefois, comme toujours lorsqu’on s’apprête à subir une intervention chirurgicale totalement nouvelle, les doutes et les questions ne manquent pas. Essayons donc de mettre de l’ordre et de répondre aux questions les plus fréquemment posées sur la blépharoplastie.
À quel âge peut-on se faire opérer d’une blépharoplastie ?

Il n’y a pas d’âge spécifique pour subir une blépharoplastie, car ce type d’intervention répond efficacement à une série de besoins différents qui peuvent survenir à différents moments de la vie. Par exemple, il est possible de subir une blépharoplastie à un jeune âge pour corriger un défaut congénital, ou à un âge plus avancé pour corriger une imperfection due à l’avancée du temps.
La blépharoplastie corrige-t-elle également d’autres imperfections telles que les rides, les poches et les gonflements ?

Oui, grâce à la blépharoplastie, il est possible de retrouver une apparence fraîche et jeune en agissant sur plusieurs fronts. En effet, lors de la correction du relâchement des paupières, il est également possible d’éliminer toute accumulation de tissus excédentaires, ainsi que les dépôts graisseux. En conséquence, le gonflement périorbital est considérablement réduit.
Même les ophtalmologues recommandent souvent une blépharoplastie. Comment cela se fait-il ?

La perte de tonicité des paupières entraîne une série de conséquences qui peuvent avoir un impact négatif non seulement sur l’aspect esthétique des personnes concernées, mais aussi sur la fonction visuelle. Par exemple, le blépharochalasis supérieur, lorsqu’il est important, peut recouvrir partiellement ou totalement la pupille, réduisant également de façon drastique la largeur du champ visuel. En revanche, dans le cas d’une blépharocalcose inférieure, cela peut compromettre la bonne lubrification oculaire, déclenchant une série de symptômes dont une sécheresse oculaire persistante, une sensation de brûlure, une rougeur, une sensation de corps étranger.
L’opération peut-elle avoir des conséquences négatives sur ma vue ?

Absolument pas. Au contraire, comme expliqué, une opération de blépharoplastie peut coopérer à l’amélioration de la fonction visuelle. Par ailleurs, il convient de rappeler que la blépharoplastie n’opère jamais sur l’œil, mais uniquement sur les paupières.
La blépharoplastie est-elle également conseillée en cas de défauts congénitaux ?

Bien sûr qu’elle l’est. Grâce à une opération de blépharoplastie, il est possible de corriger l’esthétique des yeux même en présence de défauts congénitaux. Il s’agit notamment de l’asymétrie, de la ptose, des yeux tombants et autres. De même, la blépharoplastie peut être d’une grande aide dans le cas de problèmes d’origine traumatique.
L’intervention présente-t-elle des contre-indications pour les personnes diabétiques ou hypertendues ?

L’opération de blépharoplastie ne présente pas de contre-indications particulières, donc même les personnes diabétiques ou hypertendues peuvent l’affronter avec sérénité.
Que se passe-t-il après l’opération de blépharoplastie ?

Le rétablissement complet après une blépharoplastie est obtenu en une dizaine de jours, pendant lesquels il est recommandé de dormir avec la tête légèrement surélevée, de ne pas se maquiller et de ne pas porter de lentilles de contact. Après le retrait des points de suture, vous pouvez reprendre vos activités quotidiennes habituelles. En ce qui concerne l’exposition au soleil, il est toutefois recommandé d’attendre quelques semaines, afin de favoriser une guérison parfaite et invisible.