Entreprises de Paris

Sur notre site internet vous découvrirez beaucoup d'entreprises de Paris au savoir faire unique et utile. De belles descriptions vous attendent pour mieux connaître les divers métiers qui font notre Paris.

7 points à considérer avant d’acheter une maison en Suisse

7 points à considérer avant d’acheter une maison en Suisse

A quoi devez-vous faire attention lorsque vous achetez une maison en Suisse ? Comment tirer le meilleur parti de votre investissement immobilier et éviter les pièges ? Consultez ces conseils.
Vous envisagez d’acheter une maison en Suisse ? Avant même d’examiner les propriétés à vendre, il y a quelques sujets que vous devriez essayer de connaître. Le site vous donne une liste de points importants à prendre en compte avant d’acheter une maison.

1. Prix abordable

Pouvez-vous vous permettre un prêt hypothécaire ? Les banques suisses ont des exigences assez strictes en matière d’accessibilité financière pour les demandeurs de prêts hypothécaires. Vous pouvez utiliser le calculateur d’accessibilité au crédit hypothécaire pour savoir si vous remplissez les conditions requises.
Outre l’hypothèque elle-même, la possession d’un bien immobilier en Suisse entraîne de nombreux frais administratifs et d’entretien.

2. En propriété libre ou en location ?

La propriété à bail est un système dans lequel vous achetez une maison mais pas le terrain qui s’y trouve. Vous payez un loyer foncier pour l’utilisation du terrain qui se trouve sous votre maison. Vous trouverez des informations détaillées dans le guide de la propriété foncière en Suisse.
Le bail est souvent un mauvais investissement car si la valeur du terrain augmente, celle du bâtiment diminue presque toujours. La revente d’un bail peut être difficile, surtout si le bail foncier arrive à expiration. L’achat d’une maison en pleine propriété (dont vous êtes entièrement propriétaire) est plus coûteux, mais constitue un choix beaucoup plus sûr dans presque tous les cas.
Renseignez-vous toujours pour savoir si une maison à vendre est en pleine propriété ou en location (consultez un avocat spécialisé en droit immobilier si nécessaire) et ne vous laissez pas tromper en achetant un bail en pensant que vous achetez une propriété en pleine propriété.

3. Potentiel d’investissement à long terme

Le potentiel de gains à long terme de la valeur d’une propriété est presque entièrement dicté par l’emplacement de la propriété. Les facteurs qui influent sur les gains de valeur sont notamment l’accessibilité, la législation fiscale, les restrictions de construction, la disponibilité de terrains à bâtir, les économies locales et la densité de population. Le choix d’un logement au bon endroit peut faire la différence entre un investissement à long terme et un passif à long terme. Crédit immobilier
Historiquement, la proximité relative des grands centres économiques a été un indicateur important de la valeur de l’investissement, même dans les zones rurales. Citons par exemple les villes rurales de Turbenthal (médiane de 65 francs par mètre carré en 1974 à 680 francs en 2019) et de Hausen am Albis (72 francs en 1974 et 1013 francs en 2019). En revanche, dans les zones agricoles reculées et dans les villes désindustrialisées, la valeur des propriétés n’a que modérément augmenté, voire a stagné.

4. Les impôts

Les impôts jouent un rôle important dans le coût global de la possession d’une maison. Le lieu où vous vivez déterminera l’impôt sur le revenu et l’impôt sur le patrimoine que vous devrez payer chaque année. Il aura également une incidence sur le loyer imputé qui s’ajoute à votre revenu imposable. Certains impôts ne s’appliquent qu’une seule fois lors de l’achat et de la vente du bien immobilier. Il s’agit notamment des frais de notaire, de l’impôt sur les mutations foncières et de l’impôt sur les plus-values immobilières (uniquement lorsque vous vendez). Ces taxes varient d’un canton à l’autre.
Les impôts fonciers sont prélevés par tous les cantons sauf sept, et représentent entre 0,5 % et 2 % de la valeur officielle du bien chaque année, selon le canton et la commune. L’Argovie, Bâle-Campagne, Glaris, Schwyz, Soleure, Zurich et Zoug ne perçoivent pas d’impôts fonciers. L’impôt foncier est prélevé à l’endroit où se trouve le bien immobilier, même si vous vivez dans un autre endroit.

5. Frais d’entretien

En règle générale, vous devez mettre de côté chaque année au moins 0,3 % de la valeur du bien pour couvrir les rénovations futures. Cette règle est généralement utilisée par les banques pour calculer le montant du prêt hypothécaire. Les maisons et chalets anciens nécessitent souvent plus d’entretien et de rénovations que les bâtiments plus récents. Les propriétés situées dans des zones où le gel et le dégel sont fréquents doivent généralement être rénovées plus régulièrement que les bâtiments situés dans des zones où les conditions météorologiques sont moins rigoureuses. Si vous ne pouvez pas entretenir correctement une propriété, sa valeur en souffrira, et peut même diminuer avec le temps.

6. Installations de services publics

Si vous envisagez de construire votre propre maison ou de reconstruire un chalet abandonné depuis longtemps, le coût du raccordement aux services publics est un facteur à prendre en compte. Vous devrez alors considérer le coût de l’électricité, de l’eau, des eaux usées, des télécommunications et des raccordements routiers. Le fait de devoir payer pour se raccorder à l’électricité, à l’eau, aux eaux usées, aux télécommunications et aux routes peut facilement ajouter 100 francs par mètre carré de propriété à vos coûts de construction. Veillez à tenir compte de ces coûts dans vos estimations.

7. Assurance de biens

La plupart des cantons exigent que les propriétaires de maison souscrivent une assurance immobilière. Cette assurance couvre de nombreux risques possibles tels que l’incendie, l’éclairage et les inondations. Elle est obligatoire dans tous les cantons, à l’exception du Tessin, du Valais, de Genève et d’Appenzell Rhodes intérieures (à l’exception de la commune d’Oberegg). Certains cantons disposent d’une assurance cantonale des bâtiments, tandis que d’autres exigent que vous souscriviez une assurance des bâtiments auprès des compagnies d’assurance. Les primes varient selon les cantons et les compagnies d’assurance et doivent être prises en compte lors de l’achat d’un logement. Lisez le guide des bâtiments. Pour en savoir encore plus voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A9dit_immobilier

Serge Ramos

Laisser un commentaire

*

code